Faire du vélo : une option écologique

8 mai 2020

Les enjeux environnementaux occupent une place importante dans la société d’aujourd’hui. En effet, certaines métriques, partagées par la NASA, dont l’augmentation du dioxyde de carbone dans l’air et l’augmentation de la température sur la terre, sont préoccupantes. Il est donc important de s’informer afin de contribuer à la cause environnementale. À titre d’exemple, en faisant du vélo, tu contribues à faire un geste pour la planète tout en ayant du plaisir. Sans plus tarder, on t’explique en quoi faire du vélo a des impacts positifs sur la planète.

Des impacts concrets lorsqu’on privilégie le vélo

1.Le vélo permet de réduire la création de Co2

La production de Co2 est un effet néfaste de la conduite en voiture auquel tu ne contribues pas lorsque tu te déplaces à vélo. En effet, les déplacements en voiture sont beaucoup plus polluants que le vélo, qui ne nécessite aucun carburant en termes de conduite. À titre d’exemple, en contexte de COVID-19, les gens utilisent beaucoup moins leur véhicule dans la métropole montréalaise et cela a des impacts positifs sur la qualité de l’air. Quoi qu’il en soit, le fait d’utiliser plus souvent son vélo en laissant de côté le véhicule lorsque possible peut être un choix judicieux pour la planète.

2.Le vélo permet de réduire son empreinte écologique individuelle

Es-tu familier avec le concept d’empreinte écologique? Selon le site toupie.org, il s’agit d’une échelle de mesure évaluant « l’impact des activités humaines sur le milieu naturel. Exprimée en hectares (ha) par personne et par an, l’empreinte écologique est un outil qui évalue la surface nécessaire pour produire tout ce que consomme un individu ou une population pour son alimentation, son habitation, ses déplacements… ainsi que pour absorber les déchets rejetés.» Concrètement, en privilégiant les déplacements à vélo, tu réduis de beaucoup la part de ton empreinte écologique liée aux déplacements.

3.Le vélo contribue à diminuer la congestion routière

La congestion routière est un aspect très polluant du quotidien sur l’environnement. En effet, lorsque les voitures sont en arrêt dans le trafic, elles polluent inutilement et prolongent la durée de création de Co2.  En privilégiant les déplacements à vélo, tu contribues à la réduction des embouteillages et fais un bon geste pour l’environnement.

4. Le vélo contribue à la préservation des infrastructures

La durabilité des infrastructures est un facteur à considérer d’un point de vue environnemental. Moins les infrastructures sont durables, plus il est nécessaire de les remplacer rapidement. Le fait de privilégier le déplacement à vélo permet d’éviter de se déplacer en voiture et de contribuer à l’endommagement d’infrastructures.

5.La production de vélo nécessite moins de matériaux que les voitures

L’empreinte écologique liée à la production de vélo est moindre que celle liée aux véhicules. En effet, produire une voiture nécessite le recours à de nombreux matériaux pour la production de portes, de bancs, de vitres, etc. C’est un pensez-y-bien à considérer!

6.Le vélo contribue à la réduction de la pollution des eaux

velo-ecolo-reduc

Selon le site , scientificamerican.com, l’huile de moteur et l’antigel généré par les voitures sont des aspects qui ont tendance à polluer les eaux. En privilégiant le vélo dans tes déplacements, tu fais un petit geste qui peut avoir des impacts considérables sur la qualité des eaux.

Enfin, en choisissant d’intégrer le vélo à tes déplacements quotidiens, tu contribues à la préservation de la planète. Si ton mode de vie te le permet, il peut s’avérer intéressant de s’adonner au commuting, soit au fait de se déplacer à vélo pour faire des commissions ou se rendre au travail.

Sur ce, bonnes balades à vélo!